Com' et Comédie
Com' et Comédie

INTERVIEW

Juliet Lemonnier

PHOTO : GILLES SCARELLA / FTV

Juliet Lemonnier dans le rôle de Carla dans "L'Hôtel de la Plage", série diffusée sur France 2 à partir du 20 mai 2015.

 

Publié le 26/06/2014 par Maryline Richer

Photo : Gilles Scarella / FTV

 

Toute jeune actrice, Juliet Lemonnier a déjà toute une palette de rôles à son actif et son visage ne vous est sans doute pas inconnu. Les amateurs de comédies l'ont sûrement remarquée dans "Mes Amis, mes amours, mes emmerdes" ou au Cinéma dans "Stars 80".

 

Aussi à l'aise dans les drames... Souvenez-vous ! Elle était la fille de Clémentine Célarié dans "J'ai peur d'oublier". Elle jouait une enfant gatée dans la série "L'Internat". On l'a aussi vue dans "Vidocq" aux cotés de Bruno Madinier. Jusque là, Juliet a surtout endossé des rôles de jeunes filles à problèmes, enchaînant les séries : "Profilage", "Section de recherches", "Le Sang de la vigne", "Enquêtes réservées"...

 

Dans "L'Hôtel de la plage", la comédienne s'éloigne des rôles d'ados habituels. Carla est une petite bombe qui fait tourner les têtes... Un rôle dont Juliet est ravie de venir nous parler aujourd'hui...

Qu'est-ce qui était intéressant dans cette aventure ?

 

- C'est mon premier vrai rôle de femme. Jusque là, j'ai surtout joué des rôles d'adolescentes. Quand j'ai passé le casting d' "Hôtel de la Plage", j'étais persuadée de ne pas correspondre au personnage. Dans le rôle de Carla, j'imaginais davantage une blonde à forte poitrine. Pas moi ! J'e suis donc très heureuse d'avoir été choisie.

 

Pour cette matûrité de rôle ?

- Oui, entre autres ! J'ai 25 ans et jusqu'à maintenant, on m'a toujours proposé des rôles plus jeunes que mon âge. Je viens encore de passer un casting pour jouer une fille de 16 ans. J'ai envie d'évoluer vers des rôles plus murs. Carla a 19/20 ans et c'est jusque là, mon personnage le plus âgé. J'ai envie de "vieillir" à l'écran. J'adorerais jouer un film d'époque s'échelonnant sur plusieurs années avec un personnage qui évoluerait sur une vingtaine d'années... Ce doit être fabuleux !

 

C'est agréable de tourner une série d'été ?

- Oui, c'est génial ! J'adore cette ambiance. Je n'avais encore jamais vu le film "L'Hôtel de la plage". Je l'ai regardé juste avant de commencer le tournage. C'est exactement le genre de film que j'aime. C'est frais, joyeux ! La série est tout de même assez éloignée du film mais conserve la même ambiance... Le tournage a duré 4 mois durant lesquels on restait sur place pendant des semaines et c'était très agréable. Nous tournions à Ronce-les-Bains et nous logions à Royan. Le soir, le tournage terminé, on se retrouvait tous ensemble... Sur ce genre d'aventure, on est dans une bulle et on ne quitte pas l'ambiance du film. Les liens sont forcément plus forts entre les acteurs et l'équipe technique. Personnellement, je trouve ça beaucoup plus convivial que les tournages sur Paris où l'on rentre chez soi tous les soirs.

 

Certaines scènes ont-elles été plus difficiles ?

- Non. Par contre, la première fois que j'ai vu la série, je me suis sentie très mal à l'aise !!!

 

Une suite est actuellement en écriture... Si tout va bien, on retrouve donc Carla l'année prochaine ?

- J'espère ! En tout cas, j'ai hâte de découvrir comment le personnage va évoluer... J'aimerais vraiment que l'aventure continue... C'était un tournage idyllique !

 

La comédie, est-ce un rêve de gosse ?

- J'ai commencé à prendre des cours de comédie à l'âge de 12 ans mais jusqu'à l'âge de 20 ans, je ne parvenais pas à m'avouer que je voulais en faire mon métier. Je trouvais ça prétentieux de ma part. L'année du bac, j'ai tourné dans un épisode de la série "Le Tuteur" avec Roland Magdane. C'était ma toute première expérience et ce fut le déclic. J'avais 17 ans. Je jouais une jeune fille violée par son père. Je garde un bon souvenir de ce tournage. J'étais descendue toute seule à Marseille. Roland Magdane m'avait tout de suite pris sous son aile. C'était super ! Malheureusement, après le bac, j'ai suivi bêtement les conseils d'un prof et je me suis retrouvée à la Fac à préparer un DUT technique de commercialisation avec trois heures de trajet pour quelque chose qui ne me passionnait absolument pas ! C'était horrible ! Une fois ce diplôme en poche, j'ai dit stop ! Et depuis 2008, j'ai enchaîné des stages de comédie, des castings et j'ai eu la chance de décrocher pas mal de rôles. Je tourne assez régulièrement et j'ai vraiment envie que ça continue... Aujourd'hui, je ne m'imagine plus faire autre chose !

 

Merci Juliet et à très bientôt !

 

Propos recueillis par Maryline Richer

 

Interview du 18 juin 2014 pour Com' et Comédie

 

(REPRODUCTION INTERDITE)

 

Fil d'Actualité

ARCHIVES

Retrouvez-nous sur FACEBOOK

Toute reproduction de ce site

est strictement interdite.

 

Contact & Infos légales

CREDITS PHOTOS

TF1, FTV, productions et Com' et Comédie

REGLES DE CONFIDENTIALITE

En poursuivant votre navigation sur nos pages, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies permettent de cibler vos centres d'intérêt, personnaliser les annonces publicitaires, analyser le trafic du site et améliorer son contenu. En savoir plus

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Com et Comédie