Com' et Comédie
Com' et Comédie

INTERVIEW

ANTOINE DULERY

Du 23 janvier au 30 avril 2014 au Grand Point Virgule

Du Cinéma au Théâtre en passant par la télévision, Antoine Duléry est partout. Habitué des comédies, l'acteur adore changer d'univers, du brave campeur à l'avocat antipathique... Il sait être drôle, méchant, touchant... Mais le talent d'Antoine Duléry ne se limite pas à la comédie. Il est aussi imitateur et passe de Belmondo à Johnny avec une aisance remarquable d'où l'idée de son spectacle "Antoine Duléry fait son Cinéma... mais au Théâtre".

 

Un spectacle, déjà joué en 2013 dans plusieurs villes avec 35 représentations, durant l'été, au festival d'Avignon... Un vrai succès !

 

 

Qui a eu l'idée de ce spectacle ?

- L'idée vient de moi. J'ai co-écrit le spectacle avec Pascal Serieis qui en est aussi le metteur en scène. J'avais envie d'y réunir tous les gens que j'aime : de Fabrice Luchini à Daniel Prévost en passant par Belmondo, Johnny et tant d'autres, faire revivre Yves Montand, créer des rencontres improbables. J'ai imaginé Delon jouer un rôle de De Funès, De Niro dans le personnage de Zaza joué par Serrault dans "La Cage aux folles"...

 

Qu'est-ce qui vous a donné envie de devenir acteur ?

- J'ai toujours aimé faire le pître.  Et pourtant, enfant, j'étais plutôt attiré par le dessin et la peinture. Mon vrai déclic, ce fut Belmondo ! Je me souviens qu'à 14 ans, je l'imitais déjà pour amuser les copains. Je voulais être Belmondo ! Je voulais être acteur ! Mon père m'a conseillé de commencer par faire du théâtre. A 18 ans, je suis entré au Cours Florent. Ensuite, j'ai fait partie de la compagnie Renaud-Barrault avec un parcours très classique. Tout mon apprentissage s'est fait sur les planches en jouant des pièces de Corneille et de Racine...

 

On vous voit beaucoup plus souvent dans des comédies. Est-ce un choix ?

- Non, j'adore les comédies et je m'y sens bien. Mais lorsqu'on me propose un drame, je suis très heureux et j'ai de plus en plus envie d'aller vers des rôles tragiques. J'ai, entre autres, un très bon souvenir du long métrage de Jalil Lespert "Les Vents contraires". C'était un joli film, émouvant. Ce que j'aime avant tout, c'est la diversité.

 

Dans "Les petits Meurtres d'Agatha Christie", il y avait ce vrai mélange de comédie et de drame. C'est ce qui vous plaisait ?

- En effet, je me suis beaucoup amusé dans cette série. Au bout de cinq ans, j'avais plus ou moins fait le tour mais je reconnais que Larosière était un personnage très nuancé et passionnant. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, un rôle dans une comédie est beaucoup plus compliqué qu'un rôle dramatique. Pour que ça fonctionne, le jeu doit toujours être parfaitement règlé. C'est une véritable horlogerie.

 

Dans votre actualité, parlons aussi de "Vaugand" qui sera prochainement diffusé sur France 2 avec Olivier Marchal dans le rôle titre. Comment êtes-vous arrivé sur cette aventure ?

- Par Olivier Marchal. C'est lui qui a pensé à moi pour ce rôle d'avocat antipathique. Il m'a parlé du projet. J'y suis allé en toute confiance. Avec Olivier, on se connaît bien et l'affrontement de nos personnages était particulièrement amusant à jouer.

 

Et maintenant quels sont vos projets ?

- La reprise de mon spectacle en 2014. Je vais aussi tourner "Meurtre à Saint-Jean de Luz" qui succèdera à "Meurtres à Saint-Malo" pour France 3. Et, en principe, je devrais revenir sur France 2, dans le 3ème épisode de "Vaugand" actuellement en écriture.

Propos recueillis par Maryline Richer

 

Interview du 9 septembre 2014 pour Com' et Comédie

 

(Reproduction interdite)

Fil d'Actualité

ARCHIVES

Retrouvez-nous sur FACEBOOK

Toute reproduction de ce site

est strictement interdite.

 

Contact & Infos légales

CREDITS PHOTOS

TF1, FTV, productions et Com' et Comédie

REGLES DE CONFIDENTIALITE

En poursuivant votre navigation sur nos pages, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies permettent de cibler vos centres d'intérêt, personnaliser les annonces publicitaires, analyser le trafic du site et améliorer son contenu. En savoir plus

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Com et Comédie